« Les âmes sœurs », un drame lancinant

Ce long-métrage d’André Téchiné, sorti le 12 avril 2023 en France, reste fidèle à l’univers du réalisateur. Il met en scène les délicieux comédiens Noémie Merlant et Benjamin Voisin dans les rôles d’une fratrie meurtrie par le secret.

Synopsis : « David, lieutenant des forces françaises engagées au Mali, est grièvement blessé dans une explosion. 
Rapatrié en France, il souffre d’amnésie et commence une longue convalescence sous le regard dévoué de sa sœur Jeanne.
Dans la maison familiale des Pyrénées, entre montagnes et lacs, Jeanne tente de raviver sa mémoire, mais David ne parait pas soucieux de se réconcilier avec celui qu’il était. »


Au demeurant intense, ce drame se perd parfois dans la puissance des sujets évoqués. La quête d’identité des personnages scande le film d’émotions contradictoires et laisse à l’auditoire un sentiment alambiqué.

« Frère et sœur » – Mathieu Lamboley

Aux confins de l’Ariège, Jeanne vit en communion avec la nature. Verdoyante et puissante, celle-ci sera le théâtre de la relation fraternelle et fratricide de Jeanne et David.

Ces deux âmes, après plusieurs années de détachement, se retrouvent après l’annonce de l’accident de David au combat. Atteint d’un choc post-traumatique, sa mémoire épisodique lui fait défaut, le conduisant à se reconstruire sans souvenir. Au gré des intuitions.

Jeanne s’épanche, soigne, tente de raviver sa mémoire au bon vouloir des rencontres, des odeurs, des bruits et des stigmates ressurgissants. Elle adopte les gestes réconfortants d’une Mère envers son enfant, le rassure et l’enveloppe.

Leur relation débordante d’amour s’allège en la présence de leur voisin, Marcel. Personnage transgenre, qui partage cette quête d’identité. L’humour sarcastique de Marcel insuffle l’originalité et la musicalité du film.

Si l’amnésie de David et le naufrage de sa sœur dans la dévotion sont les thématiques principales du film dans la première moitié, André Téchiné introduit la grièveté, intime et charnelle, de leur relation dans la seconde partie.

Tu sais ce qu’il s’est passé entre Jeanne et moi ? T’es au courant de quelque chose ?

David

Dès lors, on assiste à l’enchevêtrement des sujets de l’inceste, de l’amnésie, de la quête d’identité et des relations familiales.

Bien que le jeu des acteurs, les décors et la musique soient somptueux de simplicité, le fondement du film n’est pas si simple à suivre. Autant salué, par la critique, qu’incompris, André Téchiné prend le parti de réunir des sujets graves et périlleux dans un même scénario.

Parfois happé par le jeu des acteurs, emprunts de vérité et d’authenticité, parfois perdu dans leur quête d’identité respective, troublante et sombre.

Il n’en reste pas moins la douceur de ces âmes tourmentées. On accorde volontiers aux acteurs la justesse d’interprétation de deux personnages blessés par leurs sentiments.

Tantôt une ode aux tumultes d’un amour fraternel tragique. Tantôt un sujet épineux aux allures d’essai inachevé.


La Note :
5/10

Note : 5 sur 10.
Faustine Lenoir
Faustine Lenoir
Publications: 4